L’idiot de Dostoïevski

L’Idiot
Dostoïevski
Le prince Mychkine est un être fondamentalement bon, mais sa bonté confine à la naïveté et à l’idiotie, même s’il est capable d’analyses psychologiques très fines. Après avoir passé sa jeunesse en Suisse dans un sanatorium pour soigner son épilepsie (maladie dont était également atteint Dostoïevski), il retourne en Russie pour pénétrer les cercles fermés de la société russe, sans sou ni attache, mais avec un certificat de noblesse en poche. Il se retrouve par hasard mêlé à un projet de mariage concernant Nastassia Filippovna.
L’Idiot est l’un des romans les plus complexes et psychologiques de Dostoïevski. En effet, le récit met en scène une quarantaine de personnages qui ont tous des caractères bien distincts. L’enchevêtrement d’intrigues entre ces personnages donne lieu à des rebondissements permanents et imprévisibles. L’écriture de Dostoievski parvient avec virtuosité à rendre le lecteur anxieux dans l’attente de la réaction de chaque personnage. Source Wikipedia.

DostoïevskiPermalink

Comments are closed.