Les Vagabonds du rail de Jack London

9782363076229

Les Vagabonds du rail
Jack London
Entre 1893 et 1894, Jack London, après avoir commencé sa vie vagabonde et marginale comme « Pilleur d’huitres » et matelot de petit cabotage, partage celle des hobos, tramps et bums qu’on peut traduire par vagabonds, ouvriers itinérants et clochards, nombreux à cette époque de crise économique. Il tient à appartenir à la première catégorie, c’est à dire à voyager gratis en « brûlant le dur » autrement dit en resquillant de toutes les façons possibles dans les trains de marchandises sans jamais travailler. Il doit mendier sa nourriture ce qui est tout un art…
Le livre est une suite d’anecdotes regroupées par chapitres traitant d’un thème ce qui permet au lecteur de se faire une idée sur la vie réelle de ces miséreux en proie à la faim, au froid, au désespoir, en butte aux vigiles qui n’hésitent pas à les tabasser ou à les jeter du train en marche, aux flics (« les taureaux ») qui les emmènent en prison ou même au bagne.
London se veut didactique, il cherche par tous les moyens à pourfendre le mythe du clochard céleste, du vagabond poète. Il n’y réussira pas puisqu’il fera bien des émules à commencer par l’autre Jack , le grand Kérouak, suivi par le mouvement beatnick et hippy avec la mythologie de l’errance et du stop qui en mènera certains jusqu’à Katmandou et plus… Source Critiques libres.

London, JackPermalink

Comments are closed.