Cratyle (ou De la propriété des noms)

9782363077813

Cratyle
Platon (traduction Victor Cousin)

Le Cratyle est un dialogue de Platon. La discussion porte sur la question de savoir si la langue est un système de signes arbitraires ou naturels (démontrant une relation intrinsèque avec ce qu’ils représentent). Une grande partie du dialogue est utilisée pour une analyse étymologique.
Socrate y combat deux thèses opposées sur la vérité du langage, celle d’Hermogène, qui soutient que les noms sont justes en fonction d’une convention et celle de Cratyle, qui soutient que les noms sont justes par nature. Derrière ces deux thèses se cachent deux quêtes du sens. Il y a en filigrane de la pensée d’Hermogène la thèse protagoréenne de « l’homme mesure de toute chose ». Appliquée au langage, cette thèse affirme que c’est l’homme qui donne un sens à toute chose. La vérité du monde appartient dès lors au monde social humain. À l’inverse, Cratyle, en affirmant la justesse naturelle des noms, propose une nature qui a un sens, mais qui échappe aux hommes : tout est dans un flux perpétuel, un héraclitéisme poussé à l’absurde. Pour récuser ces deux visions du monde, Socrate va faire exploser l’adéquation jusque-là idyllique entre mot et nom.

PlatonPermalink

Comments are closed.