Livres Parascolaire

Nouvelles de Guy de Maupassant

IMG_1396

Nouvelles
Guy de Maupassant
Les nouvelles en 24 volumes ou l’Intégrale.

Publié dans Maupassant, Guy de | Collection , | Commentaires fermés sur Nouvelles de Guy de Maupassant

Maximes et Mémoires de François de La Rochefoucauld

9782363078308

Maximes et Mémoires
François de La Rochefoucauld
Cet ouvrage a fait l’objet d’un véritable travail en vue d’une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
François VI, duc de La Rochefoucauld, prince de Marcillac, né le 15 septembre 1613 à Paris et mort le 17 mars 1680, est un écrivain, moraliste et mémorialiste français, surtout connu pour ses Maximes. Officiellement, il n’a publié que « Mémoires » et « Maximes » que vous retrouverez ici regroupées, mais cet homme de lettres émérite écrivait beaucoup.
La Rochefoucauld s’était consacré dans la solitude à l’écriture de ses mémoires alors que la fréquentation des salons lui servit pour la composition de ses fameuses Maximes. En 1662, la publication de ses mémoires causa du trouble dans le petit monde des salons. Beaucoup de ses amis furent profondément blessés et il se hâta d’en nier l’authenticité. Trois ans plus tard, il publia sans son nom les Maximes, qui l’établirent d’un coup parmi les plus grands hommes de lettres. À peu près à la même époque commença son amitié avec Marie-Madeleine de La Fayette (1655), qui dura jusqu’à la fin de sa vie.

Publié dans Uncategorized | Collection | Commentaires fermés sur Maximes et Mémoires de François de La Rochefoucauld

Vies et doctrines des philosophes de l’Antiquité de Diogène Laërce

9782363078162

Vies et doctrines des philosophes de l’Antiquité
Diogène Laërce
Cet ouvrage a fait l’objet d’un véritable travail en vue d’une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
La vie de plus de 80 philosophes est traitée en 10 volumes. Platon faisant l’objet d’un volume entier.
Dans cet ouvrage, Diogène Laërce classe les philosophes par écoles, en commençant par Thalès de Milet. Le plan de chaque vie est globalement identique. Diogène commence par retracer la vie du philosophe, avec une abondance d’anecdotes diverses, qui situent notamment les relations que celui-ci aurait eues avec les autres philosophes. La doctrine est évoquée à grands traits, parfois avec quelques incohérences. Suit une liste des œuvres, les circonstances de la mort et une épigramme composée par Diogène Laërce.

Publié dans Laërce, Diogène | Collection | Commentaires fermés sur Vies et doctrines des philosophes de l’Antiquité de Diogène Laërce

Vie de Spinoza de Jean Colerus

9782363078131

Vie de Spinoza
Colerus – Lucas
Cet ouvrage a fait l’objet d’un véritable travail en vue d’une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
Ce que nous savons du grand Spinoza, philosophe incomparable et comme étranger à son siècle comme à tous les autres, nous le devons pour une grande part à un certain Jean Colerus, ainsi qu’au témoignage d’un de ses disciples et médecin (Lucas) ; Colerus, qui rédigea un texte ambivalent intitulé La vie de B. de Spinoza, non sans loyalisme biographique que sans une considérable  haine pour les écrits jugés impies et blasphémateurs du « maudit » philosophe hollandais, habité par « Satan », dont il accepte pourtant d’en écrire la biographie ( !)… Il doit probablement s’agir ici de la bonté sincère d’un parfait chrétien reconnaissant… Source Médiapart.

Publié dans Uncategorized | Collection | Commentaires fermés sur Vie de Spinoza de Jean Colerus

Éloge de la folie de Érasme

9782363078094

Éloge de la Folie
Érasme
Cet ouvrage propose les deux traductions de ce titre, celle de de Gustave Lejeal et à la suite celle de Pierre de Nolhac.
Cet ouvrage a fait l’objet d’un véritable travail en vue d’une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
Éloge de la Folie est un essai écrit en 1509 par Érasme de Rotterdam.
Il s’agit d’une fiction burlesque et allégorique. Érasme y fait parler la déesse de la Folie et lui prête une critique virulente des diverses professions et catégories sociales, notamment les théologiens, les maîtres, les moines et le haut clergé mais aussi les courtisans dont nous avons une satire mordante.
Elle commence avec un savant éloge imité de l’auteur satirique grec Lucien, dont Érasme et Thomas More avaient récemment traduit l’œuvre en latin, un morceau de virtuosité dans le délire. Le ton devient plus sombre dans une série de discours solennels, lorsque la folie fait l’éloge de l’aveuglement et de la démence et lorsqu’on passe à un examen satirique des superstitions et des pratiques pieuses dans l’Église catholique ainsi qu’à la folie des pédants. L’essai se termine en décrivant de façon sincère et émouvante les véritables idéaux chrétiens.
On considère que c’est une des œuvres qui ont eu le plus d’influence sur la littérature du monde occidental et qu’elle a été un des catalyseurs de la Réforme.

Publié dans Érasme | Collection | Commentaires fermés sur Éloge de la folie de Érasme

Euthyphron de Platon

9782363078117

Euthyphron
Platon (traduction Victor Cousin)
Cet ouvrage a fait l’objet d’un véritable travail en vue d’une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
Euthyphron (ou Sur la Piété) est un dialogue de Platon. Il appartient à la série dite des « Premiers Dialogues », composés à l’époque où l’auteur était encore jeune et qui ont en général la vertu pour objet. Socrate est attaqué en procès public intenté au nom de la communauté tout entière, et non en privé. D’emblée, Socrate tourne en dérision la suffisance de celui qui croit savoir quelque chose, et sa distance moqueuse face au devin se marque dès le début de leur discussion.
Euthyphron est un personnage obscur mais semblant avoir réellement existé. Les faits rapportés dans le dialogue qui porte son nom sont sans doute eux-mêmes exacts, et bien connus par les Athéniens de l’époque : en tant que devin réputé intraitable dans le domaine de la droiture et de la piété, il aurait traduit son propre père en justice pour avoir laissé mourir au fond d’une fosse un de ses ouvriers, lequel venait par ailleurs d’assassiner quelqu’un. Il est difficile de dire si cet Euthyphron correspond au personnage du même nom présent dans le Cratyle, mais rien ne semble a priori y faire objection : son nom est éponyme d’un dialogue platonicien, et il est question de lui dans le Cratyle. Victor Cousin dit qu’il s’agit du même personnage.

Publié dans Platon | Collection | Commentaires fermés sur Euthyphron de Platon

De la nature humaine de Thomas Hobbes

9782363078063

De la nature humaine
Thomas Hobbes
Cet ouvrage a fait l’objet d’un véritable travail en vue d’une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
Hobbes est un des premiers philosophes à introduire l’idée d’un état de nature. L’état de nature représente ce que serait l’homme en l’absence de tout pouvoir politique et par conséquent de toute loi. Il est construit en enlevant tout ce que la société apporte à l’homme dans tous les domaines : social, politique, économique, moral et intellectuel. Cet état de nature n’a, bien sûr, jamais existé mais est une hypothèse philosophique féconde, une construction de l’esprit qui vise à comprendre par différence ce que nous apporte l’existence sociale. L’état de nature correspondrait en somme à l’homme tel que Dieu l’a créé, ce qui suppose que l’entrée en société procède d’un choix volontaire et ne soit pas le produit d’une providence divine. Il faut signaler que la construction théorique qu’est l’état de nature n’est jamais innocente et implique la défense d’une certaine conception du droit. C’est parce que cette conception n’est pas la même chez Hobbes que, par exemple, chez Rousseau ou Locke, que sa description de l’état de nature est aussi très différente. Source sos.philosophie.fr.

Publié dans Hobbes, Thomas | Collection | Commentaires fermés sur De la nature humaine de Thomas Hobbes